Comment choisir son poêle à bois ? - Le guide complet

Solution alternative aux chauffages à combustibles fossiles, le poêle à bois possède de nombreux avantages. Autonome, écologique et esthétique, il devient une référence incontournable en matière de chauffage. Si l’idée vous séduit, mais que vous vous demandez quel poêle à bois choisir, voici quelques informations qui vous seront utiles dans votre recherche.

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Choisir un poêle à bois parce que c’est écologique

Le poêle à bois possède une bonne empreinte écologique et un impact quasi neutre sur la planète. En effet, le CO2 dégagé lors de la combustion est compensé par la quantité de CO2 absorbé par l’arbre tout au long de sa croissance. En choisissant du bois local, vous limitez également les éventuelles émissions de CO2 liées au transport.

Choisir un poêle à bois parce que c’est économique

En règle générale, le poêle à bois reste l’un des moyens de chauffage les moins onéreux du marché. Contrairement à celui des énergies fossiles, le prix du bois est moins indexé aux crises géopolitiques et économiques. Les conflits internationaux ne risquent pas de faire flamber son prix !

De manière générale, comptez un stère de bois pour un hiver. Bien sûr, ce chiffre dépend de différents paramètres tels que le rendement de votre poêle, la surface à chauffer ou encore le climat de votre région.

Choisir un poêle à bois pour son esthétique

Les propriétaires de poêles à bois vous le diront : quand le stress, l’agacement ou la fatigue sont au rendez-vous, la vision des flammes est apaisante. L’installation d’un poêle à bois apportera à coup sûr une ambiance zen à votre intérieur. Choisir un poêle à bois, c’est opter pour un chauffage chaleureux qui sublimera votre logement.

Astuces pratiques pour choisir son poêle à bois

Voici quelques critères à prendre en considération avant de décider quel poêle à bois choisir.

Choisir son poêle à bois en fonction de sa puissance

Pour déterminer quel poêle à bois conviendra à votre logement, il faut prendre en considération le volume à chauffer et l’isolation de la maison. Vous n’aurez aucun mal à chauffer une maison de plain-pied avec un poêle à bois. Si le logement possède un étage, il faudra dans ce cas, tenir compte de la disposition de l’escalier et de la température souhaitée dans les chambres pour choisir son poêle à bois. Dans la plupart des configurations, un poêle de ce type suffit à chauffer toute une maison.

De pierre et de feu

La pierre présente sur le poêle à bois a non seulement une valeur esthétique, mais c’est elle qui est responsable de la restitution de la chaleur par rayonnement. Plus le volume de la pierre est important, plus il y aura de restitution de chaleur dans votre logement.

Choisir un poêle à bois pour faire feu de tout bois ?

Composé de matières volatiles, de charbon et de cendres, le bois possède un fort pouvoir calorifique et un gros rendement. Plus le rendement est important, moins vous consommez de bois. Cependant, en fonction de l’essence brûlée, il s’échappera plus ou moins de matières volatiles et de chaleur.

  • Le chêne a tendance à mieux garder la braise ce qui facilite le rallumage du feu.
  • Le hêtre et le charme sont reconnus pour leur fort pouvoir calorifique.

Pour être certain de la qualité du bois, de son rendement et de son poids calorifique, fiez-vous aux labels spécialisés dans la vente du bois de chauffage.

Bois en stock

Le foyer des poêles à bois peut recevoir des bûches de bois sec de 25, 33 ou 50 cm. Il vous faudra donc vous le faire livrer dans l’une de ses tailles avant de le faire sécher.

Un bon bois sachant sécher

Le bois fendu doit être séché à l’air, où il pourra profiter du soleil et du vent (et non sous une bâche ou dans un local fermé tel un garage ou une cave). On peut l’empiler sur des palettes pour l’isoler de l’humidité du sol. Il faudra compter en moyenne 18 mois de séchage avant de le brûler.

A noter qu’il est interdit de brûler du bois ayant plus de 20% d’humidité. Un bois humide peut générer une baisse de rendement supérieure à 12% ainsi qu’une température de flamme trop faible. Pour vérifier le taux d’humidité de votre bois, n’hésitez pas à utiliser un testeur prévu à cet effet.

Comment allumer son poêle de façon écologique ?

Vous avez réussi à choisir un poêle à bois, vous avez un bon stock de bûches, maintenant c’est le moment de faire votre première flambée ! Voici quelques conseils pour allumer votre poêle de façon écologique. Faut-il alors opter pour la méthode traditionnelle ou inversée ?

La méthode traditionnelle consiste à disposer les éléments utiles à l’allumage du feu, du bas vers le haut :

  1. Allume-feu
  2. Papier journal
  3. Petit bois
  4. Bûches

Aussi appelée top down ou méthode par le haut, la méthode inversée, consiste à placer les éléments à l’inverse de la méthode traditionnelle :

  1. Bûches
  2. Petit bois
  3. Papier journal
  4. Allume-feu

Cette méthode écologique possède plusieurs avantages qui nous la font préférer. Elle permet notamment une montée en température rapide, une formation minimale de suies et évite les refoulements de fumées.

Quel allume-feu choisir ?

Le papier journal froissé est sans doute l’allume-feu le plus utilisé. Mais il existe aussi d’autres procédés naturels qui pourraient s’avérer utiles lorsque l’on n’est pas abonné au journal local. Les allume-feux naturels se déclinent par exemple en pelotes ou cubes et sont fabriqués avec des fibres, de la cire, de la sciure ou des copeaux de bois.

L’utilisation d’un bois sec et le choix d’une méthode d’allumage rapide permettent de limiter l’encrassement de la vitre du poêle à bois.

Fort de ces conseils, vous voilà prêt à choisir le poêle à bois qui vous conviendra. Il ne vous reste plus qu’à l’installer seul dans les règles de l’art ou à faire appel à un installateur qui respectera la norme NF DTU 24.1 !

De vrais professionnels pour vous conseiller
Echelonnez votre paiement jusqu'à 24 mois sans frais
Livraison rapide en France métropolitaine